WADE DEBARQUE OUMAR SARR POUR BARA GAYE ET DOUDOU WADE

Thiesvision.com

Le Parti démocratique sénégalais (Pds), absent du dialogue politique initié depuis plus de 2 mois, prend dorénavant part à ces concertations sur le processus électoral. Dans une note parvenue à la rédaction hier, mardi 1er octobre, le “Pape du Sopi“ non moins Secrétaire général national du Pds, Me Abdoulaye Wade désigne un nouveau représentant de son parti au sein du Front national de résistance, présent au dialogue politique depuis le début, en la personne de Bara Gaye et de Doudou Wade.


La rencontre entre l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade et l’actuel, Macky Sall à l’inauguration de la mosquée Massalikoul Djinane, sous la supervision du khalife général des mourides, Sérigne Mountakha Mbacké continue de faire ses effets de décrispation de la sphère politique. Après la libération de l’ancien maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall, suite à une remise totale de peine décrétée par Macky Sall, la participation du Parti démocratique sénégalais (Pds) au dialogue politique sur le processus électoral se précise. En effet, le Pds de Wade absent à ces concertations qui ont débuté depuis bientôt plus de 2 mois, s’est résolu à prendre part à ces échanges.

Dans une lettre rendue publique hier, mardi 1er octobre, le Secrétaire général national du Pds, Me Wade a fait part au coordonnateur du Front de résistance nationale (Frn) du changement opéré concernant les représentants du parti au sein de cette plateforme, en plein dans le dialogue politique. Dans la lettre, Me Abdoulaye Wade indique que les nouveaux représentants du Pds au sein du Frn sont Bara Gaye, Secrétaire général adjoint chargé des relations avec les organisations politiques, non moins Rapporteur du collège des Secrétaires généraux adjoints du Pds, et Doudou Wade, Secrétaire général adjoint chargé des conflits du Pds.

Ainsi donc, Doudou Wade et Bara Gaye remplacent Oumar Sarr, précédemment Secrétaire général adjoint du Pds. Il faut rappeler que lors du lancement du dialogue national, le 28 mai dernier, au palais de la République, Oumar Sarr avait répondu présent en son nom propre, alors que son parti avait décidé de ne pas prendre part à cette cérémonie. Une décision du “Pape du Sopi“ qu’il avait défiée, protestant ainsi contre une position qu’aurait prise Karim Wade à la dernière minute, alors que le Pds avait déjà donné son accord la veille pour prendre part au lancement du dialogue national. Ce qui a précipité sa mise à l’écart dans le nouveau Secrétariat national du Pds, mais aussi les agitations au sein du Pds pour récupérer son siège à l’Assemblée nationale.

Ledit parti, faut il le rappeler, avait suspendu sa participation au sein du Frn, depuis que la plateforme a pris part au dialogue national, sous la conduite de Mamadou Diop Decroix. A noter, par ailleurs, que l’ancien président, Me Abdoulaye Wade a procédé aussi au remaniement de la commission de discipline du Pds.

Désormais, c’est Daouda Niang qui est en le président, avec comme rapporteur Arame Dièye. Une commission remaniée avec au total 17 membres, au moment où des voix se lèvent pour réclamer la traduction d’Oumar Sarr et ses camarades «frondeurs» au sein de la commission de discipline pour les bouter hors du parti.
Sudonline.sn